Indochine 1951
TAN SON NHUT


 

Janvier 1951
TAN SON NHUT (aérodrome de SAÏGON)

Dix mois déjà que je suis en Indochine.
Arrivé le 6 mars 1950 à Saïgon après 24 jours de mer sur « l'Athos II », affecté le 10 mars à l'escadrille de liaison aérienne 52, commandée par le Capitaine SENECHAL.
TAN SON NHUT est situé à environ dix kilomètres de la ville de SAÏGON.

 


Aérodrome de TAN SON NHUT


J'y retrouve deux bons camarades : Maurice GIRAUD et Robert DUCHESNE. Engagés le même jour, nous sommes restés ensemble au Bourget, à Aulnat (Clermont-Ferrand) et à l'école de Rochefort.
J'y retrouve surtout mon cousin Michel CLINCHARD qui loge et travaille à quelques centaines de mètres de l'escadrille. Il est mécanicien moteur sur « PBY CATALINA » à la 8eme Flottille de l'Aéronavale.



avec mon cousin, Michel Clinchard

avec Maurice Giraud et Bob Duchesne


Débuts difficiles dus au climat très chaud, il fait plus de 30° dans la journée et presque aussi chaud la nuit, l'humidité en plus durant la période de « Mousson ».

 



A l'escadrille, nous avons trois types d'avions
•  le bimoteur NC 701 (ex SIEBEL allemand)
•  le monomoteur NORD 1000 (ex MESSERSCHMITT 108)
•  le monomoteur MORANE 500 (ex FIESELER STORCH)
Ce dernier étant utilisé en priorité pour les évacuations sanitaires.

 


ELA 52 - Nord 1000 et Morane 500

ELA 52 - NC 701 Siebel


Nous avons en plus deux Hélicoptères HILLER 360 (les seuls en Indochine) avec deux pilotes et deux mécaniciens.


ELA 52 - Hiller 360



Je suis affecté aux monomoteurs. J'ai commencé à voler à la mi-mai et j'ai effectué depuis : 65 heures de vol, avec 16 missions de guerre (évacuations sanitaires). A signaler lors d'un de ces vols le 9 septembre la percussion d'une ligne électrique, l'avion est endommagé mais nous nous en sortons miraculeusement indemnes.
L'ambiance à l'escadrille est bonne « sans plus ». Les officiers qui logent à l'extérieur de la base d'un côté, et les sous-officiers de l'autre.
La situation militaire est très mauvaise, le moral est bas.
Le Général DE LATTRE DE TASSIGNY, arrivé le 17 décembre, est depuis le grand patron civil et militaire.

 

 

BASESUITE